Skip to contentSkip to navigation
Finançons Radio-Canada, pas Facebook!

Finançons Radio-Canada, pas Facebook!

Si nous faisons entendre nos voix, nous pouvons épargner plus de 1 milliard de dollars aux contribuables.

Comparé aux autres pays développés, Radio-Canada se classe parmi les derniers au niveau du financement.

La moyenne du financement de la radiodiffusion publique dans les pays riches est de 90$ per capita annuellement. Radio-Canada touche un maigre 34$.

En combinaison avec la piètre situation de nos médias privés, les sources canadiennes d’information et de divertissement sont mures pour êtres cueillies par des compagnies comme Facebook, Netflix et Disney.

C’est exactement ce qui est en train de se produire. Pour empirer les choses, Ottawa subventionne cette mainmise avec l’argent de nos taxes.

Nous savons depuis un certain temps qu’Ottawa récompense les compagnies canadiennes par de généreuses déductions fiscales à chaque fois qu’elles achètent des publicités auprès de Google, Facebook et leurs semblables. Cette situation est causée par une faille de la Loi de l’impôt sur le revenu que le gouvernement refuse de colmater.

Au départ, nous avions estimé que cette subvention était d’une valeur annuelle de 1,3 milliards de dollars. Mais, des informations récentes révèlent que cette subvention est actuellement d’une valeur de 1,6 milliards de dollars, et qu’elle grimpe rapidement.

Ça doit s’arrêter!

Le ministre des Finances Bill Morneau est en position de changer le cours des choses. Il pourrait mettre fin à ces subventions d’un coup de crayon.

Si nous faisons entendre nos voix, nous pouvons épargner plus de 1 milliard de dollars aux contribuables. Imaginez tout ce que Radio-Canada pourrait faire avec cet argent!

Joignez-vous à nous pour presser M. Morneau de défendre le type de journalisme intrépide et indépendant qui protège notre démocratie, et les histoires de chez nous qui sont essentielles l’indépendance de notre nation.

Veuillez envoyer votre message dès maintenant.