Dites à votre député-e de soutenir le projet de loi C-11

Voilà plus de 30 ans sans aucune mise à jour de la Loi sur la radiodiffusion. Depuis l’avènement d’internet, pas un seul changement n’a été apporté aux politiques qui déterminent qui raconte nos récits et comment ces derniers voient le jour.

Pendant ce temps, les plateformes de diffusion étrangères comme Netflix, Disney et Amazon, se sont essentiellement écrasées sur notre divan culturel. En dix ans, ils ont amassé des milliards de dollars grâce aux abonnements canadiens sans verser un sou aux structures et aux systèmes qui permettent à nos récits de survivre et de prospérer.  

Ils ne contribuent que lorsque ça fait leur affaire.

Voilà la situation que le projet de loi C-11, la Loi sur la diffusion en ligne, tente de corriger. Fini les profiteurs. Ceux qui bénéficient de notre secteur culturel seront obligés d’y contribuer.

Or, ces géants du web étrangers résistent farouchement à toute tentative d’encadrement gouvernemental. Ils s’opposent à ce projet de loi et menacent son succès pour une raison bien simple : ils n’aiment pas qu’on leur dise quoi faire. 

Tant pis. Lorsqu’il s’agit de notre culture, c’est nous qui aurons le dernier mot.   

Le projet de loi C-11 est une occasion en or d’enfin forcer ces béhémoths milliardaires de payer leur juste part. Leurs contributions aideront nos récits et notre culture à demeurer entre nos mains. 

Écrivez à votre député-e dès aujourd’hui et dites-leur de soutenir le projet de loi C-11.

ENVOYER VOTRE MESSAGE MAINTENANT