Skip to contentSkip to navigation
Joignez-vous
aux Amis
Ce qui nous lie aux autres

Ce qui nous lie aux autres

le
05 janvier 2021

Voici trois films coups de cœur qui mettent à l'honneur les relations humaines dans toute leur complexité. Découvrez nos autres coups de cœur culturels en vous abonnant à notre infolettre.

Ce qui nous lie aux autres

Sashinka

Puisque les fêtes tirent à leur fin et qu’il s’agit d’une période de l’année où l’on valorise particulièrement l’importance des êtres qui nous sont chers, et que cette pandémie, avec toutes les mesures restrictives qui l'accompagnent, nous pousse à leur accorder un peu plus de place dans nos pensées, je vous propose aujourd’hui quelques films qui s’attardent à la beauté, mais aussi aux difficultés des relations humaines.

En vous souhaitant une excellente année 2021! – Devin Ashton-Beaucage

Branchez-vous à votre culture en vous abonnant aujourd'hui!

Requis

Requis
Requis
Requis
Requis
Sashinka, de Kristina Wagenbauer

Sashinka, de Kristina Wagenbauer

Ce film de Kristina Wagenbauer nous révèle la relation tumultueuse entre une fille et sa mère imprévisible et instable. Sasha, une jeune musicienne qui arrive à un point tournant dans sa carrière, est déstabilisée par le retour impromptu de sa mère, Elena, dans sa vie. Le comportement d’Elena fera vivre toute une panoplie d’émotions à sa fille, déchirée entre sa famille et ses ambitions, qui semblaient plus atteignables dans le cadre de la vie qu’elle s’était construite avant ce revirement de situation bouleversant. – DAB

Impetus, de Jennifer Alleyn

Impetus, de Jennifer Alleyn

Un ovni cinématographique, Impetus est à la fois un documentaire et une œuvre de fiction – c’est-à-dire qu’on assiste grosso modo à la fiction et au contexte entourant sa création. La cinéaste Jennifer Alleyn canalise sa quête de soi post-rupture à travers le(s) personnage(s) joué(s) par Emmanuel Schwartz et Pascale Bussières, qui s’exile(nt) à New York, le temps de se ressourcer. C’est une œuvre qui contemple la vie, la solitude, le renouveau – une expérience qui pourrait être réconfortante en cette période d’isolement que nous vivons, mais qui, je dois l’admettre, pourrait aussi être légèrement anxiogène. Pour ma part, ce fut un satisfaisant mélange des deux. – DAB

Avec amour, Scott, de Laura Marie Wayne

Avec amour, Scott, de Laura Marie Wayne

Fini la zone nébuleuse; on passe sans ambigüité au documentaire maintenant.

Scott a perdu l’usage de ses jambes après avoir été attaqué par un homme alors qu’il sortait d’un bar. Il estime que son agresseur avait des motivations homophobes, et qu’il s’agissait donc d’un crime haineux. Jusqu’ici, mon compte rendu demeure assez déprimant et vous vous demandez peut-être pourquoi je vous suggère de visionner un tel film en cette période qui ne manque pourtant pas de grisaille. Eh bien, compte tenu de sa situation, j’ai trouvé la joie de vivre, la motivation, l’enthousiasme de Scott assez étonnants, voire inspirants. Ce documentaire de Laura Marie Wayne devient par la bande une espèce d’ode à la force des liens familiaux et communautaires. On ressent bien l’importance du lien entre Scott et sa famille, et sa sœur en particulier, le plaisir qu’il a et qu’il donne en s’impliquant dans sa petite communauté néo-écossaise, notamment lorsqu’il dirige son chœur. Bref, Avec amour, Scott nous livre un message d’espoir, indiquant que même suite à un drame qui nous marquera pour le reste de nos jours, la vie peut continuer de nous émerveiller et de nous offrir un peu de beauté. – DAB

Vous désirez être informé·e de nos prochaines suggestions culturelles? Abonnez-vous!

Requis

Rester chez soi ne veut pas dire que vous devez vous sentir esseulé·e. Joignez vous à notre mouvement en vous abonnant!

Requis
Requis
Requis
Requis
Dans cet article
Défendons ensemble nos intérêts culturels et économiques.