Skip to contentSkip to navigation
Joignez-vous
aux Amis
Charles Parisé vous présente ses sauveurs

Charles Parisé vous présente ses sauveurs

le
18 août 2020

Le cinéaste et porte-parole du festival gaspésien Les Percéides Charles Parisé partage ses coups de cœur de pandémie avec vous. Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes nos recommandations culturelles par courriel.

Charles Parisé vous présente ses sauveurs

Charles Parisé – photo : François Côté-Lemay

Alors que le festival Les Percéidesbat présentement son plein en Gaspésie, au Québec, nous avons demandé à son porte-parole, le cinéaste Charles Parisé, qui porte également le chapeau de programmateur des courts métrages, de partager ses coups de cœur avec vous. Malgré qu’il soit fort occupé en ce moment – on pouvait s’y attendre – Charles a généreusement accepté de se prêter au jeu. Ses coups de cœur rendent en quelque sorte hommage aux sauveurs de notre cinéma et, plus largement, à ceux qui nous aident à traverser cette pandémie.

Branchez-vous à votre culture en vous abonnant aujourd'hui!

Requis

Requis
Requis
Requis
Requis

Ce sont des périodes comme celle-ci qui démontrent le réel potentiel de volonté, d’innovation et de productivité que nous, les humains, avons à notre porté. Étrangement, ces capacités se révèlent souvent dans les moments où nous sommes forcés d’agir. C’est un peu le syndrome du travail d’école à remettre le lendemain; une fois qu'on arrive à la dernière minute, on devient soudainement capable de faire en un très court lapse de temps ce qu'on était incapable de faire en plusieurs semaines. Nous ne connaissons toujours pas la source de ces gains d’énergie; les forces cosmiques et la magie sont les principaux suspects selon les experts.

Le monde du cinéma a certainement vécu un traumatisme cette année et a été forcé à se réinventer à une vitesse phénoménale, histoire de s’adapter à la nouvelle réalité. Bien que les salles soient presque vides, malgré qu’elles aient ouvert leurs portes à nouveau, le cinéma reste toujours bien vivant. Mes coups de cœur sont dédiés à ces nouveautés qui nous permettent de garder le cinéma en vie à deux mètres de distance. – Charles Parisé

Une initiative du Regroupement des distributeurs indépendants de films du Québec, aimetoncinema.ca a vu le jour en mai dernier.

Une initiative du Regroupement des distributeurs indépendants de films du Québec, aimetoncinema.ca a vu le jour en mai dernier.

On a enfin une plateforme entièrement dédiée au cinéma québécois! Alors que d'excellents films de chez nous prennent l'affiche tout au long de l'année, mais passent souvent inaperçus, il était temps qu'une initiative comme celle-là voit le jour pour souligner leur existence. En suivant Aime ton cinéma, on se tient au courant de l’actualité du cinéma québécois, des nouvelles sorties, et de ce qui se trame dans nos festivals. De plus, ils ont un énorme répertoire de films d’ici, qui nous permet entre autres de savoir comment faire pour en visionner un grâce à une simple recherche. Enfin! Fini le temps où on ne savait plus trop par où passer pour voir une œuvre québécoise en particulier.

On a encore du chemin à faire pour permettre aux québécois d’avoir un accès total à leur cinéma, mais c’est déjà un gros pas qui est accompli ici. – CP

Alors qu'il sombrait auparavant dans l'oubli, Charles Parisé considère que le ciné-parc est devenu le sauveur du cinéma en 2020.

Alors qu'il sombrait auparavant dans l'oubli, Charles Parisé considère que le ciné-parc est devenu le sauveur du cinéma en 2020.

Pendant trop longtemps nous avons manqué de gentillesse envers le ciné-parc. Il est né pendant le boom économique des années 50 où les voitures devenaient soudainement abordables pour tous et où le confort de la voiture permettait aux gens d’éviter de se lever et d’utiliser leurs jambes. Au fil du temps, la télévision a été inventée et les salles de cinéma sont devenues des mégaplex. Quant au ciné-parc, ses écrans sont restés, mais le nombre d’automobiles devant eux a drastiquement diminué. C’est ainsi que nous avons abandonné cette façon unique de consommer le cinéma et l’avons mené au bord de la disparition. Mais en 2020, alors qu’il est soudainement devenu dangereux de respirer le même air que les gens autour de nous, le ciné-parc est devenu notre sauveur.

En tant que porte-parole et responsable à la programmation des court-métrages du festival Les Percéides, j’en doit une au ciné-parc. Nous ne voulions pas avoir une édition uniquement en ligne. Le festival perd beaucoup de sa personnalité s'il n’est pas accompagné du décor enchanteur gaspésien. C’est alors que le ciné-parc, cette vieille connaissance que nous avions délaissée, est devenu notre meilleur ami. Toute l'équipe est donc extrêmement reconnaissante envers le Ciné-Parc Paradiso, qui est devenu l’un de nos partenaires et nous permet de garder la Gaspésie dans le festival.

Cette année, rendez service au ciné-parc en allant voir un bon film confortablement dans votre siège d’auto. – CP

L'humoriste Pierre-Yves Roy-Desmarais (gauche) et le comédien Alexandre L'heureux (à droite – image tirée de la capsule vidéo COVID - Les masques, réalisée par Louis-David Jutras.)

L'humoriste Pierre-Yves Roy-Desmarais (gauche) et le comédien Alexandre L'heureux (à droite – image tirée de la capsule vidéo COVID - Les masques, réalisée par Louis-David Jutras.)

Finalement, je tenais à lever mon pouce à deux personnes qui ont su utiliser notre souffrance collective pour nous permettre d’en rire.

Je pense que, pendant le confinement, face aux limites qui sont soudainement apparues et qui faisaient en sorte que le défi de produire une œuvre de qualité devenait beaucoup plus grand, plusieurs créateurs ont simplement décidé de se retirer pendant un moment, ce qui est assez compréhensible. Soudainement, on ne peut plus avoir d’équipe, louer une bonne caméra ou, dans le cas des humoristes, avoir accès à un public en chair et en os. Je remercie donc Louis-David Jutras et Pierre-Yves Roy-Desmarais d’avoir tout de même choisi de relever le défi en produisant leurs séries de capsules sur la Covid-19. En temps d’angoisse, c’est important par moment de faire ressortir le ridicule de notre situation. Ça la rend moins effrayante et plus facile à affronter. J’ai trouvé leurs capsules particulièrement rafraichissantes et, surtout, drôles. – CP

Vous désirez être informé·e de nos prochaines suggestions culturelles? Abonnez-vous!

Requis

Rester chez soi ne veut pas dire que vous devez vous sentir esseulé·e. Joignez vous à notre mouvement en vous abonnant!

Requis
Requis
Requis
Requis
Dans cet article
Défendons ensemble nos intérêts culturels et économiques.
Suivant
Nos coups de cœur