Skip to contentSkip to navigation
Contrairement à la majorité des Canadiens, le gouvernement Harper et le conseil d’administration de Radio-Canada n’appuient pas la radiodiffusion publique

Contrairement à la majorité des Canadiens, le gouvernement Harper et le conseil d’administration de Radio-Canada n’appuient pas la radiodiffusion publique

le
29 septembre 2015

CBC supporters in Winnipeg are gathering this morning for a demonstration of support for the national public broadcaster and to express concern about the federal government’s agenda to sell off the CBC piece by piece.

Pour diffusion immédiate

Winnipeg, MB (le 29 septembre 2015) – Les supporteurs de Radio-Canada à Winnipeg se réunissent ce matin pour manifester leur appui au radiodiffuseur public national et pour exprimer leur inquiétude face à l’intention du gouvernement fédéral de procéder à la liquidation à la pièce du parc immobilier de Radio-Canada.

Alors que Radio-Canada s’apprête à tenir son assemblée générale annuelle à Winnipeg aujourd’hui, un nouveau sondage de Nanos Research lancé ce matin fait état d’un clivage important entre les Canadiens de toutes tendances politiques, qui appuient majoritairement Radio-Canada, et le gouvernement Harper, ainsi que ceux qu’il a nommés par voie de patronage politique à sa direction et à son conseil d’administration.

« Les nouvelles récentes voulant que Radio-Canada soit à la veille de liquider l’ensemble de son parc immobilier nous rappelle brusquement la détermination du gouvernement Harper de diminuer Radio-Canada, » a déclaré Ian Morrison, porte-parole du groupe chien de garde Les AMIS de la radiodiffusion canadienne.

Le sondage trouve qu’une majorité de Canadiens, y compris les supporteurs conservateurs, rejettent largement les compressions budgétaires que le gouvernement Harper a imposées à Radio-Canada :

  • 86% conseilleraient à leur député de voter en faveur d’augmenter (45%) ou de maintenir (41%) le financement de Radio-Canada;
  • 82% sont en faveur (55%) plutôt en faveur (27%) la promesse électorale conservatrice en 2011 de maintenir ou d’augmenter le financement de Radio-Canada;
  • 56% des supporteurs du Parti conservateur pensent qu’il est très important (33%) ou plutôt important (23%) d’annuler les réductions du gouvernement Harper au financement de Radio-Canada.
  • Parmi l’ensemble des Canadiens, 77% sont de cet avis.

Après la mise à pied de 2 000 créateurs de Radio-Canada, la pollution des ondes d’Espace musique et de Radio 2 avec les annonces publicitaires, l’amputation de l’orchestre symphonique de CBC, du service de Radio-Canada internationale, de Newsworld International, de BOLD, des dramatiques radio, des documentaires à la télévision, des salles de nouvelles locales et de la production maison dans tous les genres, des employés de Radio-Canada ont sommé le président Lacroix de démissionner.

« M. Lacroix et tous les membres du conseil d’administration de Radio-Canada doivent leur postes au premier ministre et acquiescent à ses quatre volontés. Les dommages infligés à Radio-Canada au cours des années Harper ont été très importants. Pendant ce temps, M. Lacroix est demeuré en marge du débat, exécutant les ordres du gouvernement Harper sans jamais s’objecter publiquement plutôt que de servir les Canadiens – les actionnaires de Radio-Canada – qui soutiennent très largement Radio-Canada et la radiodiffusion publique, a déclaré M. Morrison. »

Nanos a mené un sondage par génération aléatoire de numéros de téléphone (GANT) à bases duales du 28 août au 3 septembre 2015. L’échantillon comprenait à la fois des lignes terrestres et cellulaires à travers le Canada. Les résultats ont été vérifiés statistiquement en utilisant les informations du plus récent recensement et pondérés par sexe et âge. La marge d’erreur d’un sondage aléatoire auprès de 1 000 Canadiens est de ±3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Les AMIS de la radiodiffusion canadienne est un chien de garde indépendant pour la programmation canadienne et n’est affilié avec aucun radiodiffuseur ni parti politique.

-30-

Renseignements :
Jim Thompson 613-447-9592

Défendons ensemble nos intérêts culturels et économiques.