Skip to contentSkip to navigation
Déclaration des AMIS de la radiodiffusion canadienne sur le rapport « L’avenir de la distribution de

Déclaration des AMIS de la radiodiffusion canadienne sur le rapport « L’avenir de la distribution de la programmation », lancé aujourd’hui par le CRTC

le
31 mai 2018

Nous tenons à féliciter le CRTC pour son rapport sur l’avenir de la programmation au Canada, rendu public ce matin. Il s'agit d'une analyse complète des défis auxquels sont confrontés les médias canadiens et de la façon dont ils pourraient être traités.

« Nous tenons à féliciter le CRTC pour son rapport sur l’avenir de la programmation au Canada, rendu public ce matin. Il s'agit d'une analyse complète des défis auxquels sont confrontés les médias canadiens et de la façon dont ils pourraient être traités.

« Ottawa doit prendre ces conseils à cœur et agir rapidement, à la lumière de la crise qui sévit dans nos médias, décimant les salles de nouvelles locales et freinant la production d’histoires canadiennes.

« Le CRTC vient de joindre sa voix au consensus national : le gouvernement doit exiger que les diffuseurs numériques étrangers contribuent leur juste part à la création et à la promotion d’émissions canadiennes, tout comme leurs concurrents canadiens qui sont tenus de le faire.

« Le rapport suggère également que le gouvernement permette aux entreprises canadiennes de déduire le coût des publicités placées sur des plateformes étrangères uniquement si elles se sont engagées auprès du système médiatique canadien, incluant le financement du contenu canadien. Cette suggestion reconnaît que l’approche actuelle du gouvernement, de permettre la pleine déductibilité de la publicité étrangère sur internet saigne à blanc les médias canadiens alors qu’ils ont un besoin urgent de ces montants afin de produire leurs contenus.

« Nous aurions souhaité que le Conseil se penche également sur la question de la survie des stations de télévision locales, surtout dans les marchés de petite et de moyenne taille, dont 50% sont menacées de fermeture, possiblement aussitôt que 2021.

Ces recommandations bien réfléchies en main, Ottawa n’a plus d’excuse : le gouvernement doit agir sans délai. Les Canadiens s’attendent à une réponse décisive dès maintenant, et ils la méritent. »

-30-

Renseignements :

Jim Thompson
jim@les-amis.ca
613-447-9592

Dans cet article
Défendons ensemble nos intérêts culturels et économiques.