Skip to contentSkip to navigation
Joignez-vous
aux Amis
La campagne RECHERCHÉ vise Mark Zuckerberg, PDG de Facebook

La campagne RECHERCHÉ vise Mark Zuckerberg, PDG de Facebook

le
02 juin 2020

Le visage de Mark Zuckerberg apparaît sur des affiches de type « RECHERCHÉ », qui ont été placardées à travers Montréal, Toronto et d’autres villes canadiennes aujourd’hui. Ces affiches sont au cœur d’une campagne-choc nationale lancée ce matin par l’organisme de surveillance les AMIS de la radiodiffusion.

La campagne RECHERCHÉ vise Mark Zuckerberg, PDG de Facebook

Crédit: Caroline Perron

Toronto – Le visage de Mark Zuckerberg apparaît sur des affiches de type « RECHERCHÉ », qui ont été placardées à travers Toronto, Montréal et d’autres villes canadiennes aujourd’hui. Ces affiches sont au cœur d’une campagne-choc nationale lancée ce matin par l’organisme de surveillance les AMIS de la radiodiffusion.

« Facebook s’enrichit en publiant des contenus qui ne lui appartiennent pas, sans demander la permission aux sources et sans leur verser de paiement. C’est du vol, un point, c’est tout. Cette campagne vise à mobiliser l’appui du public et des instances politiques pour mettre fin à ces comportements illégaux », explique Daniel Bernhard, directeur général des AMIS.

Des affiches géantes arborant le titre « RECHERCHÉ » seront installées cette semaine dans sept villes à travers le pays, soit Toronto, Vancouver, Edmonton, Winnipeg, Ottawa, Halifax et Montréal. L’affiche montrant Zuckerberg fera aussi l’objet d’une campagne publicitaire nationale dans les médias imprimés. De plus, le site Web ilnousvole.ca permettra aux gens de télécharger l’affiche, en plus de s’inscrire pour montrer à Facebook que le Canada ne se laissera pas faire.

« Le mois dernier, l’Australie devenait le dernier pays à obliger Facebook de payer les organes de presse pour l’utilisation de leur contenu. Cette mesure reconnaît les avantages importants que le journalisme procure à la société entière. La pandémie de COVID-19 étant en train de porter un coup mortel aux médias australiens, le gouvernement du pays a choisi d’agir rapidement pour ramener Facebook à l’ordre, contrairement à Justin Trudeau qui trouve des prétextes pour son laxisme », constate Bernhard.

Le premier ministre du Canada a affirmé qu’il comprenait l’importance de nos médias. Toutefois, il a aussi déclaré que soumettre Facebook et les géants du Web aux règles de droit ne constituait « pas une priorité pour le moment ».

L’inaction de notre gouvernement fédéral accélère la disparition du journalisme professionnel. Les entreprises médiatiques qui financent le journalisme sont en déclin constant depuis plusieurs années, une tendance accentuée par la pandémie de COVID-19. Au Canada, plus de 2000 emplois ont été perdus dans le secteur des médias depuis la mi-mars. Plus de 50 organes de presse ont fermé leurs portes, et des dizaines d’autres ont dû réduire considérablement leurs effectifs et leurs services.

« Monsieur Trudeau ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre. Facebook se comporte en hors-la-loi parce que notre gouvernement laisse Zuckerberg créer ses propres règles du jeu. La compagnie ne paie pas d’impôts au Canada, ne subit aucune conséquence lorsqu’elle publie du contenu illégal, et gagne des milliards ici en vendant des publicités placées à côté de contenus produits par d’autres, sans payer les gens qui créent ces contenus. Facebook continuera à violer nos lois jusqu’à ce que notre gouvernement l’en empêche. Nous faisons campagne pour que Facebook suive les règles de droit », affirme Bernhard.

-30-

Les AMIS est le seul regroupement populaire national qui défend le journalisme, le récit et la radiodiffusion publique au Canada. Les AMIS n’est affilié à aucun radiodiffuseur ou parti politique.

Pour plus de renseignements ou pour fixer une entrevue, contactez Jacob Homel au 438-764-0368

Défendons ensemble nos intérêts culturels et économiques.