Skip to contentSkip to navigation
Joignez-vous
aux Amis
La crise d'Octobre au cinéma

La crise d'Octobre au cinéma

le
20 octobre 2020

Cette semaine, à l'occasion du 50e anniversaire de la crise d'Octobre, nous vous recommandons quelques films qui se sont intéressés au contexte de ce moment historique. Abonnez-vous à notre infolettrepour recevoir nos prochains coups de cœur culturels.

La crise d'Octobre au cinéma

Photo prise dans le cadre du tournage du film Les Rois mongols.

Vous le savez déjà sûrement, il y a cinquante ans ce mois-ci, le Québec vivait une période de bouleversement historique, soit la crise d’Octobre. Suite à l’enlèvement de l’attaché commercial du Royaume-Uni James Richard Cross le 5 octobre 1970 et de celui du vice-premier ministre du Québec Pierre Laporte cinq jour plus tard par le Front de libération du Québec (FLQ), le gouvernement fédéral de Pierre Elliott Trudeau adoptera la Loi sur les mesures de guerre, qui permettra entre autres aux forces coercitives d’entrer dans des résidences privées et d’arrêter des citoyens sans mandat. Plusieurs centaines de personnes seront emprisonnées dans ce contexte et James Richard Cross ne sera libéré que le 3 décembre de cette même année. Le ministre Laporte ne connaîtra pas cette chance et décèdera après quelques jours de séquestration.

Étant l’un des événements les plus marquants que le Québec ait connu, il n’est pas surprenant que la crise d’Octobre ait marqué l’imaginaire de bien des artistes, notamment de ceux et celles qui œuvrent dans le milieu du cinéma. Je profite donc de l’occasion aujourd’hui pour vous recommander quelques films qui, à travers différentes perspectives, se sont intéressés au contexte de la crise d’Octobre. – Devin Ashton-Beaucage

Branchez-vous à votre culture en vous abonnant aujourd'hui!

Requis

Requis
Requis
Requis
Requis
Les Rois mongols, de Luc Picard.

Les Rois mongols, de Luc Picard.

Si vous avez envie d’un moment de nostalgie et de douceur, il y a de bonnes chances que Les Rois mongols puisse satisfaire vos désirs. Cette fiction de Luc Picard, basée sur un roman de Nicole Bélanger, nous fait revivre la crise d’Octobre à travers les yeux d’enfants. Manon craint qu’elle et son frère soient placés en famille d’accueil. Pour éviter ce scénario, avec l’aide de ses cousins, elle met en marche un plan inspiré par les actes du FLQ. La distribution des rôles est excellente. – DAB

Les Rose, de Félix Rose.

Les Rose, de Félix Rose.

À l’occasion du 50e anniversaire de la crise d’Octobre, Félix Rose explore le passé de sa famille, notamment celui de son défunt père Paul Rose et de son oncle Jacques, mais aussi de sa grand-mère Rose Rose. On découvre dans ce documentaire le contexte difficile dans lequel ont grandi les deux frères et leurs sœurs, et ce qui les a motivé à s’engager dans des luttes sociales et politiques, notamment en ce qui a trait à l’amélioration de la qualité de vie de la classe ouvrière et des francophones au Québec, aux droits des prisonniers, sans oublier leur implication au sein du FLQ. Les frères Rose étaient membres de la cellule Chénier du Front de libération du Québec, qui était responsable de l’enlèvement de ministre Pierre Laporte le 10 octobre 1970. Le ministre Laporte a été retrouvé mort une semaine plus tard.

Ce documentaire donne non seulement l’occasion de mieux connaître les figures historiques qu’étaient Paul et Jacques Rose, mais permet de redécouvrir l’histoire du Québec de la seconde moitié du vingtième siècle. À voir gratuitement sur le site de l’ONF! – DAB

Claude Gauthier dans Les Ordres, de Michel Brault.

Claude Gauthier dans Les Ordres, de Michel Brault.

Parue près de quatre ans après les événements d’octobre 1970, cette œuvre de Michel Brault, qui est devenue un classique de notre cinéma, met en scène le chaos généré par les arrestations arbitraires de nombreux citoyens et citoyennes du Québec suite à la mise en place de la Loi sur les mesures de guerre. Des centaines d’individus sont emprisonnés sans savoir pourquoi. Certains se font carrément dire que c’est la peine de mort qui les attend. À découvrir ou redécouvrir! – DAB


Corbo, de Mathieu Denis.

Corbo, de Mathieu Denis.

Mention spéciale :

Bien que Corbo ne soit pas un film qui porte précisément sur la crise d'Octobre, il s'intéresse à la tragique histoire de Jean Corbo, un adolescent de Ville Mont-Royal qui a mis fin à ses jours en voulant démontrer l'ampleur de son dévouement pour la cause felquiste et faire oublier ce qui le distinguait des autres membres du FLQ qu'il cotoyait, soit ses origines italiennes et le milieu de vie aisé dans lequel il a grandi. Une grande réussite de Mathieu Denis, qui s'est aussi démarqué deux ans plus tard en tant que coréalisateur de l'ambitieux Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau. J'aimerais aussi souligner la contribution musicale d'Olivier Alary,que j'apprécie toujours. – DAB

Vous désirez être informé·e de nos prochaines suggestions culturelles? Abonnez-vous!

Requis

Rester chez soi ne veut pas dire que vous devez vous sentir esseulé·e. Joignez vous à notre mouvement en vous abonnant!

Requis
Requis
Requis
Requis
Dans cet article
Défendons ensemble nos intérêts culturels et économiques.