Skip to contentSkip to navigation
La diffusion du massacre de Christchurch est potentiellement criminelle

La diffusion du massacre de Christchurch est potentiellement criminelle

le
15 mars 2019

Les AMIS de la radiodiffusion exhorte la GRC à ouvrir une enquête immédiatement afin de déterminer si Facebook et YouTube ont commis un acte criminel en diffusant au Canada la vidéo du massacre de Christchurch.

Toronto – Les AMIS de la radiodiffusion, un groupe sentinelle pour le journalisme canadien et les histoires de chez nous, exhorte la GRC à ouvrir une enquête immédiatement afin de déterminer si Facebook et YouTube ont commis un acte criminel en diffusant au Canada la vidéo du massacre de Christchurch.

« Facebook et YouTube, ainsi que d’autres plateformes de réseaux sociaux, retransmettent un crime haineux potentiel à des milliards d’individus, dont des millions de Canadiens » affirme Daniel Bernhard, directeur général des AMIS.

« Au Canada, il n’est pas permis de retransmettre un crime haineux. En amplifiant ce massacre et en le promouvant aux Canadiens sans mise en contexte, YouTube, Facebook et d’autres compagnies de médias sociaux ont commis leurs propres crimes. La GRC doit tout de suite lancer une enquête. »

L’article 319(2) du Code criminel stipule que « Quiconque, par la communication de déclarations autrement que dans une conversation privée, fomente volontairement la haine contre un groupe identifiable est coupable d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de deux ans. » La loi inclut explicitement la radiodiffusion dans la définition du terme « communication ».

Depuis longtemps, Facebook soutient n’être qu’une simple plateforme neutre pour le contenu généré par les usagers, et non un éditeur qui fait des choix éditoriaux, ce qui devrait donc la dispenser de toute responsabilité pour le contenu qu’elle diffuse. Les AMIS, comme plusieurs autres, croient que l’algorithme de Facebook a une fonction délibérée de choix de conservation qui comprend la décision du degré d’amplification de certains contenus.

« En vertu des lois canadiennes, YouTube est un radiodiffuseur, même si le CRTC le dispense du processus d’octroi de licence. « Facebook aussi est un radiodiffuseur, en plus d’être un éditeur. Le gouvernement fédéral doit prendre des mesures d’urgence afin de leur faire porter la responsabilité légale pour les contenus illégaux, quels qu’ils soient, retransmis sur leurs plateformes. Nous ne pouvons pas attendre 2021 et la nouvelle Loi sur la radiodiffusion : le gouvernement doit intervenir dès maintenant. »

En plus d’une enquête criminelle, les AMIS appellent le CRTC à faire enquête afin de déterminer si la retransmission du massacre de Christchurch contrevient aux règlements de radiodiffusion. Ils appellent aussi Facebook et Youtube à rembourser les annonceurs dont les marques pourraient avoir été minées par l’association avec une vidéo aussi atroce.

Le travail des AMIS de la radiodiffusion : veiller à ce que notre voix soit forte et libre. Les AMIS ne sont affiliés à aucun radiodiffuseur ou parti politique.

Renseignements: Jim Thompson – jim@les-amis.ca ou 613-447-9592

Levez-vous et défendons ensemble notre culture et notre démocratie.