Skip to contentSkip to navigation
Joignez-vous
aux Amis
Les 25 ans du Festival REGARD

Les 25 ans du Festival REGARD

le
21 avril 2021

Le Festival REGARD a 25 ans! Nous vous proposons ici de découvrir quelques films qui ont marqué son histoire.

Les 25 ans du Festival REGARD

Branchez-vous à votre culture en vous abonnant aujourd'hui!

Requis

Requis
Requis
Requis
Requis

À l’occasion des 25 ans de Regard, festival saguenéen dédié aux courts métrages, La Fabrique culturelle propose une intéressante rétrospective qui demeurera en ligne jusqu’au 25 avril. Plus de cinquante films documentaires, de fiction et d’animation sont actuellement disponibles sur la plateforme et classés en cinq différents volets.Il allait donc de soi que je vous parle de cette belle offre culturelle aujourd’hui, mais le choix des œuvres que vous trouverez plus bas fut assez difficile et je dois aussi vous avouer que je ne connais pas l’ensemble des titres que La Fabrique culturelle vous permet actuellement de visionner. Je vous incite donc à y faire un petit tour et faire vos propres belles découvertes! – Devin Ashton-Beaucage

Brotherhood, de Meryam Joobeur

Brotherhood, de Meryam Joobeur

Récompensé au TIFF et nominé aux Oscars, Brotherhood de Meryam Joobeur raconte la tension vécue au sein d’un famille tunisienne, mais surtout entre Mohamed, le père, et Malek, un de ses fils, alors que ce dernier revient d’un mystérieux exil en Syrie, accompagné de sa nouvelle épouse. Peu de mots sont échangés, mais on comprend que Malek est soupçonné d’avoir été radicalisé. Tout ce non-dit usera la tolérance et l’hospitalité de Mohamed.

Brotherhood fait partie de la section Les inspirantes de la Rétrospective de Regard,dédiée aux réalisatrices qui ont marqué le festival et qui sont devenues de plus en plus nombreuses au fil des ans. – DAB

La Voce, de David Uloth

La Voce, de David Uloth

Une proposition assez délirante que vous pourrez trouver dans la section Les immortelsde la Rétrospective de Regard, La Voce de David Uloth met en scène la descente aux enfers d’un homme passionné d’opéra qui travaille dans un abattoir. Amoureux d’une effeuilleuse, son cœur sera brisé et le chant de ses lamentations se fera entendre par les voix des êtres qui l’entourent. Le fait qu’il soit dépossédé de sa propre voix amplifie bien la solitude de ce personnage en peine qui ne peut plus communiquer avec le monde autour de lui. Un univers à découvrir. – DAB

M, de Félix Dufour-Laperrière

M, de Félix Dufour-Laperrière

Passons maintenant aux films d’animation. Le nom de Félix Dufour-Laperrière vous est peut-être familier. On pourrait dire qu’il est devenu une figure de proue du cinéma d’animation au Québec, notamment grâce à Ville Neuve, un long métrage entièrement dessiné et peint sur papier et qui avait marqué les esprits en 2018. Paru en 2009, M est une petite œuvre abstraite et contemplative. On peut y apprécier la beauté chorégraphiée des formes délicates qui évoluent à l’écran au son d’une trame sonore signée Gabriel Dufour-Laperrière. – DAB

Vous désirez être informé·e de nos prochaines suggestions culturelles? Abonnez-vous!

Requis

Rester chez soi ne veut pas dire que vous devez vous sentir esseulé·e. Joignez vous à notre mouvement en vous abonnant!

Requis
Requis
Requis
Requis
Dans cet article
Défendons ensemble nos intérêts culturels et économiques.
Suivant
Nos coups de cœur