Skip to contentSkip to navigation
Les Canadiens font confiance au CRTC pour protéger la télé locale, selon Nanos

Les Canadiens font confiance au CRTC pour protéger la télé locale, selon Nanos

le
29 septembre 2015

Au devant d’audiences publiques sur la question de l’avenir de la télévision locale au Canada, un nouveau sondage Nanos nous apprend qu’une large majorité des Canadiens (76 pour cent) font confiance au CRTC pour rendre des décisions qui assureront que leur poste de télévision local ne sera pas forcé de fermer.

Ils rejettent aussi un traitement de faveur pour Canal+ et Netflix

Pour diffusion immédiate

Toronto, ON (le 28 septembre, 2015) – Au devant d’audiences publiques sur la question de l’avenir de la télévision locale au Canada, un nouveau sondage Nanos nous apprend qu’une large majorité des Canadiens (76 pour cent) font confiance au CRTC pour rendre des décisions qui assureront que leur poste de télévision local ne sera pas forcé de fermer.

Mais les commanditaires du sondage – Les AMIS de la radiodiffusion canadiennes, ACTRA et Unifor – croient que cette confiance est mal placée, étant donné les récentes décisions du CRTC qui minent la viabilité financière de plusieurs stations de télévision, surtout dans les plus petits marchés.

« En fait, le CRTC met en péril l’avenir de la télévision locale dans les plus petites villes canadiennes, » a déclaré M. Morrison.

Les stations locales qui desservent les plus petits marchés sont en détresse financière, en partie parce qu’elles doivent affronter les défis auxquels tous les radiodiffuseurs font face.

Mais cela est aussi le résultat direct de décisions récentes du CRTC et de son refus obstiné d’agir pour sauver les nouvelles locales dans les centres comme Rivière-­‐du-­‐Loup et Peterborough.

La Coalition des stations indépendantes dans les petits marchés (STIPM) a demandé une aide urgente au CRTC. Elle a fait part au Conseil de la gravité de la la situation financière de ses membres, du fait que le CRTC vient d’imposer de nouveau coûts tout en sabrant simultanément dans leur financement. Si le Conseil n’agit pas, la Coalition prévient qu’il est très fortement probable que ses stations devront fermer.

Les Canadiens affectés par cette situation, qui valorisent grandement les nouvelles télévisées locales, seraient très mécontents de cette éventualité. Selon le sondage Nanos :

  • 92 pour cent sont d’accord ou plutôt d’accord que « les nouvelles locales ont une valeur pour moi. »
  • 85 pour cent sont en désaccord ou plutôt en désaccord avec l’énoncé suivant : « Ça ne me dérangerait pas les nouvelles locales télévisées ne m’étaient plus disponibles. »
  • 90 pour cent sont d’accord ou plutôt d’accord que « mon député fédéral doit s’assurer que la radiodiffusion locale reste forte dans ma communauté. »

En notant que la direction de l’agence de réglementation du la radiodiffusion, le CRTC, est nommée par le premier ministre, le président d’Unifor, Jerry Dias a observé :

« Le président actuel du CRTC a adopté les priorités du gouvernement Harper malgré que Conseil soit sensé être indépendant de l’ingérence politique. Est-­‐ce que les stations dans les plus petits marchés commenceront à se taire la semaine prochaine? Je l’ignore. Mais si cela se passe, les électeurs sauront qui blâmer, et ce ne sera un fonctionnaire anonyme à Ottawa. »

ACTRA (Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists – www.actra.ca) réunit les artistes des médias enregistrés anglophones au Canada. ACTRA représente les intérêts de 22 000 membres à travers le pays qui sont au cœur de la communauté artistique anglophone acclamée du pays.

Les AMIS de la radiodiffusion canadienne est un chien de garde indépendant pour la programmation canadienne et n’est affilié avec aucun radiodiffuseur ni parti politique.

Unifor est le plus grand syndicat canadien du secteur privé, représentant plus de 305 000 travailleurs, dont 14 500 travailleurs du secteur des médias. Il a été formé à la Fête du travail en 2013 lors du fusionnement du Syndicat des travailleurs automobiles et du Syndicat des travailleurs des communications, de l’énergie et du papier.

-30-

Renseignements :

ACTRA : Carol Taverner 416-644-1519 ctaverner@actra.ca

Les AMIS de la radiodiffusion canadienne : Jim Thompson 613-567-9592 jim@friends.ca

Unifor : Randy Kitt, Président du conseil Unifor des médias 416-529-5152 (mobile) rkitt@unifor79m.ca

Dans cet article
Défendons ensemble nos intérêts culturels et économiques.