Skip to contentSkip to navigation
L'importance de la radiodiffusion publique

L'importance de la radiodiffusion publique

mis à jour le 09 novembre 2018

La radiodiffusion publique est un service essentiel, au même titre que les soins de santé ou l’éducation. Radio-Canada entretient notre démocratie, stimule notre culture et renforce notre identité collective.

Comprendre l'enjeu
Le droit à l'information

Pour qu'une démocratie fonctionne de manière optimale, les citoyens doivent être bien informés. Et, pour qu'un pays conserve son identité, les gens doivent s’engager les uns envers les autres, ainsi qu’envers leur culture afin de développer leur sentiment d'appartenance commun. Voilà ce que le service public de radiodiffusion accomplit pour notre société.

Les sociétés dotées de diffuseurs publics forts sont généralements des endroits où il fait bon vivre. Pourquoi? Parce que les individus qui obtiennent leurs nouvelles de sources publiques sont :

Les sociétés avec des diffuseurs publics forts sont aussi plus égalitaires et, comme le démontre la recherche, ces sociétés plus égalitaires ont, entre autres, des taux de criminalité plus bas, des espérances de vie plus élevées et de plus grandes réussites scolaires.

Les radiodiffuseurs publics soutiennent le bon fonctionnement de la démocratie. Ce sont des institutions essentielles qui aident les sociétés à demeurer bien informées, engagées sur le plan politique, et qui renforcent la cohésion sociale.

Sue Gardner
Directrice générale, The Markup
Histoire de la radiodiffusion publique
L'excellence depuis 1932

1929

1930

1932

1936

1941

1952

1958

1966

1995

La Commission royale de la radiodiffusion déclare que «les Canadiens veulent de la radio canadienne» et recommande la création d'un radiodiffuseur public national pour combler ce besoin. La Commission ajoute dans sa déclaration que « dans un pays aussi vaste sur le plan géographique que le Canada, la radiodiffusion deviendrait sans aucun doute une grande force pour stimuler le sentiment d'appartenance national. »

Graham Spry et Alan Plaunt fondent la Canadian Radio League, l'ancêtre des AMIS.

Sous la gouverne du Premier ministre conservateur, R.B. Bennett, la Loi canadienne sur la radiodiffusion est adoptée et engendre la création de la Commission canadienne de la radiodiffusion (CCR), ancêtre de la SRC. Pour Bennett, la CRR devrait «stimuler et renforcer l'unité et la conscience nationale. »

La Société Radio-Canada voit le jour et remplace la CRR.

Le service de nouvelles de la SRC est mis sur pied. Ses bureaux seront installés à Halifax, Montréal, Toronto, Windsor et Vancouver. Jusque là, la SRC obtenait ses nouvelles de la Presse canadienne.

Le service télévisé de la SRC voit le jour.

La SRC complète son réseau pancanadien qui s’étend de Halifax à Victoria. À l'époque, il s'agit du plus grand réseau télévisé au monde. Un service radio desservant le nord est aussi développé par la SRC.

Début des transmissions en couleur à la télévision de la SRC.

Mise en onde du Réseau de l'information (RDI), la chaîne télévisée d'information en continu de la SRC.

Points de discussion
Radio-Canada - Questions et réponses

Le Gouvernement ne devrait pas contrôler nos salles de nouvelles

Radio-Canada coûte trop cher

Le marché répond déjà à nos besoins

Personnes clés

Catherine Tait

Nouvelle PDG de Radio-Canada

Catherine Tait était anciennement présidente de Duopoly, une compagnie de production télévisuelle, cinématographique et numérique. Elle a débuté ses fonctions à la présidence de Radio-Canada en juillet 2018.

Pablo Rodriguez

Minister of Canadian Heritage

Pablo Rodriguez a remplacé Mélanie Joly en tant que ministre du Patrimoine canadien en 2018. Tout comme Mme Joly, il s'est opposé à une « Taxe Netflix », indiquant du même coup qu'une nouvelle nomination au ministère du Patrimoine canadien par le premier ministre Trudeau n'annonçait pas pour autant un changement dans l'application des politiques qui permettent aux compagnies comme Netflix d'échapper aux obligations de financement du contenu culturel canadien.

Le mandat du ministre Rodriguez porte sur Radio-Canada et plusieurs autres grandes institutions culturelles.

Joignez notre campagne pour que Radio-Canada puisse combattre les fausses nouvelles et promouvoir notre culture.