Skip to contentSkip to navigation
Don’t mess with TVOntario

Pour diffusion immédiate

Toronto – Selon un nouveau sondage Nanos paru ce matin, trois quarts des Ontariens appuient un maintien (53%), ou une augmentation (20%) du financement de TVOntario et de son pendant francophone TFOntario, dont 66% des Ontariens qui envisageraient de voter pour les Progressistes-conservateurs de Doug Ford, 52% d’entre eux sont favorable au maintien, et 14% à une augmentation.

L’étude, commandée par le groupe sentinelle les AMIS de la radiodiffusion, indique qu’un chef de parti qui projetterait de mettre fin au financement du diffuseur public éducatif de l’Ontario pourrait le payer cher aux prochaines élections.

Parmi ses découvertes, l’étude révèle que seulement 28% des électeurs ontariens appuieraient ou appuieraient quelque peu un chef de parti qui diminuerait TVO/TFO, alors plus de la moitié (54%) s’opposerait ou s’opposerait quelque peu à un chef politique qui prônerait une telle position.

M. Ford a promis de réduire le budget ontarien de 6 milliards de dollars, ce qui amène le directeur général et porte-parole des AMIS, Daniel Bernhard, à s’inquiéter que TFO fasse partie de ces compressions.

Le 20 mars dernier, les AMIS ont demandé aux quatre chefs de parti d’exposer leurs positions sur TVO/TFO par écrit. Les partis Vert, Libéral et le Nouveau parti démocratique ont tous acheminé leurs réponses, mais le Parti conservateur n’a toujours pas répondu.

« Connaissant l’hostilité de Doug Ford à l’égard des médias et comment il fait campagne en se présentant comme l’incarnation des vrais nouvelles, son silence à propos de TFO nous inquiète sérieusement » a déclaré M. Bernhard.

Selon le sondage Nanos, la plupart des électeurs ne font pas confiance à M. Ford pour défendre la radiodiffusion publique.

31% des électeurs croient que la chef du NPD Andrea Horwath est la plus fiable pour protéger TVO et TFO. Kathleen Wynne est considérée la plus fiable pour protéger TVO et TFO par 20% des électeurs. Doug Ford est considéré le plus fiable par 16% des électeurs, et le chef du Parti vert, Mark Schreiner, par 4% des électeurs.

L’étude révèle que les électeurs ontariens attachent une grande valeur à TVO et TFO.

  • Sept sur dix sont d’accord (53%), ou plutôt d’accord (18%) que les chefs politiques de l’Ontario devraient veiller à maintenir la vigueur de TVO et TFO pour les prochaines générations d’enfants et d’adultes. Ce point de vue est partagé par 64% des électeurs qui envisageraient de voter Conservateur.

  • 57% des électeurs considèrent que TVO et TFO sont des services éducatif publics importants qui méritent le soutien financier du gouvernement ontarien, alors que seulement 15% croient que les diffuseurs publics de l’Ontario ne devraient plus être soutenus par les contribuables. Parmi ceux qui envisageraient de voter Conservateur, 52% croient à l’importance de TVO et TFO, alors que 21% croient que les contribuables ne devraient plus avoir à les financer.

« TVOntario et TFOntario bénéficient d’un vaste soutien de la part des électeurs de l’Ontario, y compris les Conservateurs. Toute personne aspirant au poste de premier ministre serait bien avisée de soutenir, elle aussi, la radiodiffusion publique, » a dit Bernhard. « Ce n’est pas seulement la chose à faire, » ajoute-il, « soutenir TVO et TFO est aussi, politiquement, dans leur propre intérêt. »

Nanos Research a mené un sondage pour les AMIS de la radiodiffusion, du 29 avril au 6 mai 2018, faisant parti d’un sondage omnibus téléphonique aléatoire de 500 Ontariens âgés de 18 ans et plus. La marge d’erreur pour un sondage aléatoire de 500 Ontariens de ±4.4 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Les AMIS de la radiodiffusion est un groupe sentinelle pour la programmation canadienne et n’est affilié à aucun diffuseur, ni parti politique.

-30-

Pour renseignements:

Jim Thompson
jim@les-amis.ca 613-447-9592

Le rapport complet de l’étude est disponible au http://www.les-amis.ca/TFO.