Skip to contentSkip to navigation
Réformer le C.A. de Radio-Canada

Réformer le C.A. de Radio-Canada

le
21 juin 2016

Alors que le conseil d’administration de Radio-Canada se réunit à Ottawa aujourd’hui, les AMIS de la radiodiffusion lancent une nouvelle campagne dans les médias sociaux, Réformons le C.A. La campagne demande le remplacement intégral du conseil de Radio-Canada.

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Toronto – Alors que le conseil d’administration de Radio-Canada se réunit à Ottawa aujourd’hui, les AMIS de la radiodiffusion lancent une nouvelle campagne dans les médias sociaux, Réformons le C.A. La campagne demande le remplacement intégral du conseil de Radio-Canada.

Actuellement, huit des dix membres du conseil, tous nommés par Stephen Harper, sont ou ont été des donateurs au Parti conservateur du Canada.

Lors d’une entrevue pour le compte des AMIS en avril 2015, Justin Trudeau a clairement énoncé que « le choix des gens qui siègeront au conseil d’administration sera fait selon un processus non-partisan ou multi-partisan » pour choisir « des gens qui seront qualifiés, qui ont quelque chose à offrir, qui seront au service de Radio-Canada et de la population et pas du gouvernement de l’heure. » On retrouve aussi cet engagement dans la plateforme électorale du Parti libéral, qui promet un processus de nominations « indépendant et fondé sur le mérite. »

« Nous sommes d’accord avec le Premier ministre. Le gouvernement fédéral devrait créer une nouvelle structure de gouvernance pour Radio-Canada avec des administrateurs choisis de manière non-partisane et basée sur le mérite, » a déclaré Ian Morrison, porte-parole des AMIS.

En soulignant que les mandats de plusieurs des administrateurs nommés par M. Harper se terminent au-delà des prochaines élections générales, M. Morrison a rajouté : « Maintenant que le gouvernement fédéral a réinvesti en Radio-Canada, il est plus important que jamais que la Société soit dirigée par les plus brillants esprits, des gens dont les intentions à l’égard de Radio-Canada ne sont pas hostiles. Le Président Lacroix a déjà annoncé des projets pour dépenser les nouvelles sommes, en dépit de l’engagement électoral du gouvernement d’offrir ce nouveau financement en consultation avec le diffuseur et l’industrie culturelle canadienne. »

Malgré ce nouvel investissement important dans Radio-Canada, le conseil d’administration actuel persiste et signe sa démarche de commercialisation accrue de Radio-Canada, cherchant à obtenir l’aval du CRTC pour poursuivre sa stratégie impopulaire et ratée de vendre de la publicité sur ses chaînes radios ICI Musique et Radio 2. Des milliers de Canadiens se sont déjà opposés à cette demande de Radio-Canada en intervenant dans un processus au CRTC qui se termine le mercredi 22 juin.

-30-

Renseignements :

Jim Thompson
jim@friends.ca 613-567-9592

Défendons ensemble nos intérêts culturels et économiques.