Skip to contentSkip to navigation
Joignez-vous
aux Amis
Regards sur notre société et le journalisme

Regards sur notre société et le journalisme

le
19 mai 2021

Cette semaine, nous nous penchons sur l'univers du journalisme et rendons hommage à Serge Bouchard, qui nous a quitté le 11 mai dernier.

Regards sur notre société et le journalisme

Image du journaliste Simon Coutu, tirée de Convictions : incursion chez les opposants aux mesures sanitaires.

Comme vous le savez, nous, Les Amis de la radiodiffusion, accordons une grande importance au journalisme. Depuis 1985, nous défendons le quatrième pouvoir afin que nos concitoyennes et concitoyens puissent être bien informés. Bien qu'ils ne soient pas toujours parfaits, les médias d'information jouent un rôle clé dans notre démocratie. Donc, dans la présente édition de Nos coups de cœur, je vous propose différents contenus qui s'intéressent au métier qu'est celui de journaliste, au contexte changeant dans lequel il s'exerce et qui illustrent les différentes formes qu'il peut prendre.

Mais avant...


Serge Bouchard aux bureaux du journal Le Devoir – photo : Annik MH de Carufel

Serge Bouchard aux bureaux du journal Le Devoir – photo : Annik MH de Carufel

Hommages à Serge Bouchard

Une voix passionnée et passionnante qui a trouvé une place de choix dans les cœurs de nombreux auditeurs et auditrices de Radio-Canada s’est éteinte la semaine dernière à l’âge de 73 ans. Serge Bouchard, un anthropologue de formation qui s’est intéressé à la culture innue et aux camionneurs dans le cadre de ses études, a fait son entrée à la radio comme co-animateur du Lieu commun en 1992, pour ensuite ne plus jamais quitter nos ondes de son vivant. Il a été à la barre de six autres projets radiophoniques dont C’est fou, qu’il animait de concert avec Jean-Philippe Pleau depuis 2010, jusqu’en avril dernier.

Nous vous proposons donc de redécouvrir l’univers de Serge Bouchard grâce au travail de l’équipe des Archives de Radio-Canadaet en explorant les heures de contenus qui ont été mises en ligne sur OHdioen guise d’hommage, dont la toute dernière et très spéciale édition de C’est fouque Jean-Philippe Pleau a consacré aux aventures, à la pensée et à l’homme qu’était son ancien compagnon des ondes. – Devin Ashton-Beaucage


Branchez-vous à votre culture en vous abonnant aujourd'hui!

Requis

Requis
Requis
Requis
Requis
Alain Gravel et Simon Coutu ont assuré l'animation de Le journalisme : une histoire de famille.

Alain Gravel et Simon Coutu ont assuré l'animation de Le journalisme : une histoire de famille.

À l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de presse, le 3 mai dernier, ICI Première diffusait sa fort intéressante mini-série Le journalisme : une histoire de famille, animée par le duo père-fils Alain Gravel et Simon Coutu. Les deux se sont intéressés à d’autres familles où le métier de journaliste s’est transmis de parent à enfant – à savoir les « dynasties » Lévesques, Ouimet, Thibault, Tisseyre, Roy et Lessard –, à l’adaptation des enfants qui suivent les traces de leur parent, et au regard de ces mêmes parents qui voient leur enfant évoluer et se faire son propre (pré)nom dans le milieu. Mais ce n’est pas tout! À l’occasion du troisième et dernier épisode, on s’intéresse aux journalistes issus de la diversité que sont Rima Elkouri, Michaël Nguyen et Marie-Michèle Sioui, aux regards de leurs familles sur leur choix de carrière que l’on pourrait qualifier d’atypique, et aux défis auxquels ils ont fait face dans le milieu, en plus de s’attarder à l’énorme progrès qui a été fait au cours de quelques décennies en ce qui concerne l’intégration des femmes.

Vraiment fascinant. Ça s’écoute tout seul (sur OHdio)! – DAB

Convictions est à la fois une série balado disponible sur OHdio et un docu-reportage produit par Rad, le laboratoire de journalisme de Radio-Canada.

Convictions est à la fois une série balado disponible sur OHdio et un docu-reportage produit par Rad, le laboratoire de journalisme de Radio-Canada.

Parlant de Simon Coutu, le journaliste que l’on pourrait associer aux milieux controversés, notamment grâce à son docu-reportage Cannabis illégal qui s’était mérité un prix Judith-Jasmin l’an dernier,s’est incrusté au sein du mouvement s’opposant (parfois farouchement) aux mesures sanitaires au Québec. Au cours de plusieurs des derniers mois, dans le but de mieux comprendre ce qui les motive et les révolte, il a côtoyé des figures de proue avec des profils parfois bien différents, mais qui ont toutes pris l’initiative de se mobiliser pour dénoncer les contraintes imposées par le gouvernement. Le résultat de tout ce travail prend la forme d’un reportage long-formatainsi que d’une série balado,qui ont tous les deux pour titre Convictions.

L’écoute de ce genre de contenu pourrait être déplaisant pour certaines personnes ayant vécu des conflits avec des proches dernièrement. Je recommande donc Convictions à celles et ceux qui portent un regard plus distancié sur ce phénomène polarisant. – DAB

Tombée médiatique, de Mickaël Bergeron

Tombée médiatique, de Mickaël Bergeron

J’ai beaucoup apprécié la lecture de cet essai du journaliste Mickaël Bergeron, qui y laisse toute pudeur de côté pour jeter non seulement un peu de lumière sur les problèmes qui affligent les médias d’information, mais aussi sur ceux que ces derniers génèrent eux-mêmes. Il pose un regard critique sur le milieu journalistique, provoquant le lecteur ou la lectrice à remettre en question ce qui pourrait lui sembler normal dans une salle de nouvelle — l’habitude de confondre neutralité et statu quo, par exemple —, mais il offre également des pistes de solution à la crise et aux problèmes qu’il nomme, indiquant notamment que la route vers la guérison passe par la reconnaissance de l’information comme bien public.

Je recommande fortement! – DAB

Vous désirez être informé·e de nos prochaines suggestions culturelles? Abonnez-vous!

Requis

Rester chez soi ne veut pas dire que vous devez vous sentir esseulé·e. Joignez vous à notre mouvement en vous abonnant!

Requis
Requis
Requis
Requis
Défendons ensemble nos intérêts culturels et économiques.