Skip to contentSkip to navigation
Une des utilités du théâtre : créateur de liens entre les cultures

Une des utilités du théâtre : créateur de liens entre les cultures

Écrit par
Frédérick Moreau
le
09 septembre 2019

La culture peut-elle servir à tisser des liens? L’expérience vécue par Frédérick Moreau dans le cadre d’un projet d’atelier d’expression artistique destiné à de jeunes nouveaux arrivants le porte à croire que oui.

Une des utilités du théâtre : créateur de liens entre les cultures

Des étudiants interagissent avec Frédérick Moreau dans le cadre des ateliers organisés par la Rencontre Théâtre Ados. Photo : Bastien Carrière

« Comment pouvons-nous avoir une quelconque utilité en tant qu'artiste, directement en lien avec le quotidien des personnes ? » Cette question de l'« utilité directe », je me la pose constamment en tant que metteur en scène. Depuis maintenant trois ans, j'ai trouvé, en partie, réponse à cette question en tant qu’artiste médiateur culturel dans des classes d'accueil, autrement dit des classes d'adolescents nouveaux arrivants qui doivent apprendre une autre langue que la leur et développer leur vie dans une toute nouvelle culture. Je veux les inciter à s'ouvrir à l'Autre, je veux que la culture soit une manière pour eux de voir qu'elle est la porte ouverte vers l'empathie, vers une possibilité de multiples points de vue dans le monde. Les jeunes (peu importe les cultures) étant parfois soumis à une image assez stéréotypée du monde, ils découvrent par l'art que, même si chacun a un cheminement particulier, tous ont un même but : pouvoir s'exprimer, pouvoir comprendre, ce qu'ils appellent : pouvoir aller au régulier (les classes régulières.) Si leur réussite vers cet objectif peut être facilité, ne serait-ce qu'un tout petit peu, alors mon travail est accompli. Et la culture participe directement à cette réussite scolaire. Je les observe évoluer, du début de l'année, se fiant plus aux gestes qu'aux dires, à la fin de l'année, où ils peuvent créer et présenter une histoire propre à eux, avec les mots appris et cherchant dans le dictionnaire multilingue, comme passant constamment d'une culture à l'autre.

Cette rencontre avec ces adolescents, je la fais à l'intérieur d'un projet d’ateliers d’expression artistique dans les classes d'accueil qui a été mis en place par l'équipe de la Rencontre Théâtre Ados, un organisme qui fêtera ses 24 ans cette année, et qui met l'adolescent au centre de la découverte artistique, particulièrement lors de son festival annuel de théâtre de création. La demande de ces ateliers a été initialement proposée par une enseignante qui voulait travailler la communication spontanée de ses étudiants et, rapidement, le nombre d’ateliers a progressé de 15 la première année, à 195 la deuxième année et jusqu’à 400 pour l'année 2018-2019.

L'objectif premier de ce projet, encadré par des artistes-médiateurs culturels, est d'aider les adolescents, de manière ludique et non académique, à ce qu'ils développent des liens d'attachement et qu'ils puissent apprendre, de manière expérientielle à s'approprier différents éléments de leur culture d'accueil. Tout en privilégiant un rapprochement entre les différentes cultures des élèves, les ateliers vont les initier à avoir un certain cursus en théâtre et en improvisation pour qu'ils apprennent à mieux répondre à un discours pour s’exprimer de manière plus spontanée et pour qu'ils aient un accès à plusieurs éléments culturels nouveaux (québécois, le cas échéant). L'accessibilité à ces formes d'art (et à la culture en général) n'est pas chose aisée dans les écoles de Laval, à la fois puisque la superficie de Laval est très grande, mais aussi parce que les salles de diffusion n'y sont pas nombreuses. Ainsi, l'idée de ce projet était d'aller vers les jeunes, d'aller directement dans leur classe pour espérer y allumer une flamme créative et un intérêt pour leur culture d'accueil. Les artistes vont donc rencontrer les jeunes dans leur milieu scolaire, pour que ces derniers comprennent également que la culture est partout et qu'elle leur est accessible.

La culture devient essentielle pour créer des liens, des référents, des running gags qui rapprocheront les jeunes de leur entourage.

Les ateliers sont donc créés à partir des élèves et construits à partir du principe suivant : l'adolescent, de quelque culture qu'il soit, est en construction d'identité et, dans les classes d’accueil, il se trouve dans un nouveau contexte de vie sociale et académique ; il n'a parfois pas les outils langagiers et culturels pour se faire comprendre ni bien s’exprimer. Les thématiques des ateliers suivent donc leurs intérêts particuliers, des jeux vidéo au magasinage, en passant par la musique. Des activités artistiques découlent toutes du thème choisi pour la durée de l'atelier. Elles consistent en des improvisations et divers jeux théâtraux. Les ateliers sont donc proposés à l’adolescent nouvel arrivant comme un terrain de jeu avec la culture et la langue. Par exemple, les jeunes peuvent s’inspirer de chansons pour créer des dialogues issus de leur imaginaire ou utiliser leur talent persuasif pour vendre des objets inventés à un groupe. L'accent est donc mis sur le processus et non pas sur le résultat. Cette relation positive avec la culture et la langue, pourra, ultimement, changer leur relation avec la culture d'accueil et faire en sorte qu'ils développent un certain lien d'attachement avec cette dernière. Dans la construction de leur identité, qui est propre à chacun, ils pourront choisir ce qui leur plaît dans les ateliers que l'on a fait avec eux et, peut-être même, pourront-ils les transmettre à leurs parents, à leurs amis. La culture devient donc essentielle pour créer des liens, des référents, des running gags qui les rapprocheront de leur entourage.

À lire aussi :

Ce programme d’ateliers peut donc se donner dans n'importe quel autre contexte (culture et langue) puisqu'il s'agit d’une démarche inédite visant à établir un dialogue entre tout le bagage culturel initial de l'adolescent et la nouvelle culture d’accueil dans laquelle il vivra (choisie volontairement ou involontairement). Tout cela dans un seul but : utiliser le théâtre et la médiation culturelle comme tremplin de réussite scolaire et sociale pour les élèves et bonifier leur parcours académique. Conjointement avec leur enseignant respectif, nous voulons mieux les connaître et leur insuffler une passion et une curiosité créative. Ces ateliers ont d'ailleurs été l'occasion pour moi de voir des jeunes interpréter des superhéros, incarner leurs grands-parents, jouer à Roméo et Juliette, bref, de sortir de leur quotidien qui est parfois assez lourd vu leur parcours. C'est l'occasion également de leur offrir divers outils de création qu'ils peuvent apprivoiser petit à petit et constater la multitude de points de vue possibles, et qu'autour de la culture puisse naître un microcosme à l'image de la vraie vie. L'hétérogénéité de la classe devient une force, non une faiblesse.

Les activités culturelles permettent ici de se fixer des points de repères dans une culture d'accueil, qui permettront à l'adolescent de mieux comprendre sa nouvelle réalité.

Lorsqu'on est au cœur de cette démarche où la création, à la fois en tant qu'artiste professionnel, en tant qu'enseignant ou en tant qu'élève, on combat des stéréotypes tout en s’enrichissant : on apprend de la culture des élèves autant qu'on leur en apprend sur la nôtre. J’observe ainsi que la culture, par le théâtre, permet de créer des liens. D'abord entre les jeunes : ils solidifient des liens avec leurs collègues de classe qui ne parlent pas la même langue qu'eux. La langue du pays d'accueil, ici, devient un point commun, un agent liant pour trouver des référents communs et qui sert à comprendre le monde de l'Autre. Chaque mot trouvé et compris dans la langue commune est une découverte, une petite victoire sur l'incompréhension. Ensuite, des liens entre les cultures se créent : ils prennent plaisir à utiliser des nouvelles expressions et partagent parfois la manière dont telle ou telle chose se déroulait dans leur pays d'origine. C'est une occasion de verbaliser le changement et les difficultés que leur déménagement engendre. Dans ces ateliers d’expression artistique et culturelle, les jeunes se montrent souvent sous un visage différent de leur classe traditionnelle, et le professeur peut les observer sous un autre jour. Finalement, ces ateliers permettent d'avoir accès à « ce qui n'est parfois pas enseigné directement à l'école », c'est-à-dire l'utilisation d'un langage davantage oral qu'écrit, plus proche de ce qu'ils entendent au quotidien et dans les médias. Pour un étudiant qui essaie d'apprendre une nouvelle langue, le décalage entre l'oral et l'écrit fait en sorte qu'ils doivent presque apprendre deux langues en même temps. Par exemple, en français québécois, « elle a » semble n’avoir rien à voir avec « a'la » alors qu'il s'agit de la même expression, l'une à l'écrit, l'autre à l'oral. Les activités culturelles permettent ici de se fixer des points de repères dans une culture d'accueil, points de repères qui permettront à l'adolescent de mieux comprendre sa nouvelle réalité.

La Fabrique culturelle s’est invitée à l’école Saint-Maxime, à Laval, pour découvrir le programme d’ateliers Plaisirs du français qui est organisé par la Rencontre Théâtre Ados. **Visionnez leur reportage ici.**

La Fabrique culturelle s’est invitée à l’école Saint-Maxime, à Laval, pour découvrir le programme d’ateliers Plaisirs du français qui est organisé par la Rencontre Théâtre Ados. **Visionnez leur reportage ici.**

Lorsque je vois des jeunes rire devant une présentation de leurs pairs, intégrer à une improvisation quelques aspects de leur vie et de leur culture, réutiliser des expressions apprises, des actions, des jeux montrés en atelier, l'utilité du théâtre me saute aux yeux : il permet d'ouvrir une fenêtre de compréhension entre les adolescents et le monde des adultes, d'améliorer l'empathie entre les diverses valeurs culturelles et j'espère, sincèrement, que cela les aidera à être encore plus curieux pour leur avenir. Assurément, ils deviendront eux-mêmes des passeurs de culture et encourageront les autres à s'intéresser à cette dernière, de la manière la plus diversifiée possible.

Restez informé, rejoignez la liste d'envoi des AMIS

Requis

Vous êtes à deux pas de compléter votre profil.

Requis
Requis
Requis
Requis
Requis
Requis