Skip to contentSkip to navigation
N
o
u
s
 
a
v
o
n
s
 
b
e
s
o
i
n
 
d
e
 
j
o
u
r
n
a
l
i
s
m
e
 
c
r
é
d
i
b
l
e
 
e
t
 
e
n
 
s
a
n
t
é
.
 
C
e
s
s
o
n
s
 
d
e
 
s
u
b
v
e
n
t
i
o
n
n
e
r
 
F
a
c
e
b
o
o
k
.
À
 
q
u
i
 
f
a
i
t
e
s
-
v
o
u
s
 
c
o
n
f
i
a
n
c
e
 
p
o
u
r
 
v
é
h
i
c
u
l
e
r
 
l
a
 
v
é
r
i
t
é
,
 
F
a
c
e
b
o
o
k
 
o
u
 
R
a
d
i
o
-
C
a
n
a
d
a
?
L
e
s
 
A
M
I
S
 
s
o
n
t
 
l
e
s
 
d
é
f
e
n
s
e
u
r
s
 
d
e
 
n
o
t
r
e
 
j
o
u
r
n
a
l
i
s
m
e
 
e
t
 
d
e
s
 
h
i
s
t
o
i
r
e
s
 
d
e
 
c
h
e
z
 
n
o
u
s
.
L
e
s
 
A
M
I
S
 
d
é
f
e
n
d
e
n
t
 
n
o
t
r
e
 
c
u
l
t
u
r
e
 
e
t
 
n
o
t
r
e
 
d
é
m
o
c
r
a
t
i
e
.

Google cherchait un gouvernement qui se laisserait faire. Elle a choisi le Canada.

Géants de la technologie,
Histoires canadiennes
DansÉditorialÉcrit par
Daniel Bernhard
le24 juin 2019
Sidewalk Labs propose de développer une « ville intelligente » dans le secteur riverain de Toronto. Il s’agit ici de bien plus qu’un enjeu local sur la protection de l’information : ce projet représente l’ambition qu’ont les géants du Web de monétiser la sphère publique mondiale, et nous devrions en être inquiets.
Google cherchait un gouvernement qui se laisserait faire. Elle a choisi le Canada.