Alors que les géants du web visent à réduire nos médias au silence en réponse au projet de loi C-18, Les AMIS interviennent pour combler le vide. Surveillez cette page régulièrement pour découvrir les voix et les récits d’ici qui méritent d’être entendus.

Alors que la désinformation se propage sur les réseaux sociaux, il est plus important que jamais de faire la distinction entre le journalisme fort et crédible et les fabrications tendancieuses conçues expressément pour nous induire en erreur et pour nous provoquer. Mais comme nous le savons tous, ce n’est parfois pas évident de distinguer entre les deux. Des études montrent que 9 Canadiens sur 10 sont tombés dans le piège de la désinformation à un moment ou un autre.

Voici donc quelques ressources pour vous aider à repérer des informations fiables en ligne.

Le Bloc réclame 50 millions pour aider les médias

Par Mylène Crête dans La Presse

(Ottawa) Le Bloc québécois réclame un fonds d’urgence de 50 millions pour venir en aide aux médias d’information et la tenue d’états généraux dans la foulée des compressions à TVA. Le gouvernement ne mesure pas pleinement la gravité de la situation, déplore le député Martin Champoux, pour qui la crise des médias met la culture québécoise en péril.

Lire l'article

Le Canada « particulièrement vulnérable » aux fausses nouvelles

Par Nicolas Bérubé dans La Presse

De fausses nouvelles et des images tirées d’autres conflits sont devenues virales sur les réseaux sociaux depuis l’attaque meurtrière du Hamas samedi en Israël. Le Canada est « particulièrement vulnérable » depuis que Meta y bloque le contenu des médias, note un expert.

Lire l'article